Valeur

 

 

    La loi de l'offre et de la demande règle les échanges de la Curta, mais une loi de l'offre et de la demande adaptée aux objets qui ne sont plus fabriqués, dont on n'a la plupart du temps quasiment aucune assurance de l'état mécanique, qui n'ont plus de pièces de rechange facilement disponibles, qui sont relativement rares, qui n'ont pas de système de vente organisée, et qui en plus sont chargés de passion et donc suivent une part d'irrationnel. En résumé, la Curta est soumise à la  loi de l'offre et de la demande adaptée aux objets de collection, loi qui fluctue tant qu'elle n'en est presque plus une, ou, pour parler plus concrètement, loi de l'offre et de la demande adaptée à l'amphore égyptienne plutôt qu'au paquet de lessive.

 

    Tout cela pour dire que donner une valeur exacte à une Curta, voire une fourchette de valeurs, relève le plus souvent soit de l'exploit, soit de l'erreur.

 

    Naturellement porté ni vers l'un ni je l'espère vers l'autre, je me contenterai de donner des conseils d'ordre général.

 

    - Pour se faire une idée de la valeur d'une Curta à un moment donné, le mieux reste d'observer pendant quelques semaines ou quelques mois les ventes sur Ebay, celles qui aboutissent. Ne pas oublier que l'on est avec ce site dans la fourchette haute de la valeur, même en tenant compte des frais d'Ebay et de Paypal, car le contexte est celui d'un vendeur face à tous les acheteurs du monde, avec en plus des garanties de paiement et de livraison, et en général une bonne présentation de l'objet. Tenir compte là aussi des multiples facteurs qui influencent : nombre et qualité des photos, date de la vente, notation du vendeur, pays, etc.

 

    - Sur un site de petites annonces, une Curta ne peut en aucun cas prétendre à la même valeur que sur Ebay, car le vendeur se retrouve face à seulement quelques acheteurs (ceux qui voudront ou pourront se déplacer, gens proches du vendeur et donc probablement peu nombreux), et il n'y a aucune garantie (sur ces sites se méfier énormément des annonces sans numéro de téléphone).

 

    - Les types I et II sont sensiblement de même valeur.

 

    - Les premiers numéros de chaque type valent plus.

 

    - Les types I et II à manivelle, à anneau et à boîte en aluminium anodisé valent un peu plus que celles avec ces mêmes pièces en plastique, de 50 à 100 euros.

 

    - Bien évidemment, l'état joue énormément sur la valeur. Entre une machine quasi neuve (cas assez fréquent) et une machine qui a beaucoup servi (ou, plus grave, qui a souffert d'un mauvais stockage ou d'une mauvaise manipulation), celle-ci peut facilement varier du simple au double.

 

    - Les présences de la notice d'utilisation et éventuellement des boîtes d'emballage et de transport (à ne pas confondre avec la boîte de stockage) sont des éléments favorables. Celle de la facture d'achat aussi. Ajouter un cinquantaine d'euros pour l'ensemble des deux premières, et au moins autant voire une centaine pour la seconde (étant entendu que ces éléments sont ceux d'origine de la machine concernée).

 

    - Une boîte de stockage en plastique absente fait perdre entre 100 et 200 euros. En aluminium, entre 150 et 250.

 

    - Une machine en panne (et à condition qu'elle n'ait pas été forcée) perd au minimum le montant de la réparation.

 

   - Une machine qui n'a pas été entretenue (sans avoir été malmenée) ne perd pas de valeur (c'est le cas de presque toutes les machines). Par contre, si elle l'a été (de façon consciencieuse), elle gagne à peu près la valeur de l'entretien.

 

    - Avec le temps la valeur des Curta devrait monter, car avec un  nombre limité et même en légère diminution à cause des pertes  et des destructions (en ce moment estimées entre dix et quinze pour cent des cent quarante mille machines construites) et un intérêt (dans tous les sens du terme) qui ne faiblit pas (seule machine à calculer recherchée à la fois par des spécialistes et des gens qui ne le sont pas), voire même s'amplifie, on a les données de base pour la hausse.