L'acquisition de l'outil de blocage et de positionnement à volonté en position horizontale du corps de Curta m'a amené à modifier légèrement la procédure de remontage.

          Cette nouvelle procédure n'est pas meilleure que l'ancienne pour ce qui est du résultat final, mais supérieure pour ce qui est de la rapidité et du confort de travail. Elle permet aussi de tester chaque mécanisme de report dès son montage, et non l'ensemble à la fin. Un éventuel problème est ainsi immédiatement résolu.

            La voici.

          

Machine en position dans l'outil.

Mise de l'ensemble sous le microscope Mantis.

Vérification visuelle de toutes les dents du tambour (compteur et résultat).

Montage du levier d'inversion de compteur de tours.

Préparation des arbres qui vont tenir l'inverseur à chaque bout.

Montage.

Montage de l'inverseur.

Préparation au montage d'un mécanisme de report.

Mise en position de la machine pour la vérification et le réglage au microscope du premier mécanisme de report.

Vision du mécanisme à travers le microscope.

Les jeux des deux cercles rouges doivent être dans les tolérances, sinon il faut les y mettre (le plus souvent par réglage au Mantis avec une type I et par torsion au projecteur avec une type II (et vérification au Mantis)).

 

La même procédure est ensuite effectuée avec toutes les autres barres de renvoi et tous les mécanismes de reports.

Résultat final. Il ne reste plus qu'à monter les curseurs.

Huilage des pieds et têtes d'arbres de transmission.

La procédure est renouvelée pour tous les mécanismes afin d'en arriver au résultat final ci-dessous.

Il ne reste plus ensuite qu'à remonter le chariot, les coques et la manivelle, opérations que l'on retrouve dans l'ancienne procédure.